Indonésie : la riziculture de crue

Le paraquat permet de planter du riz dans des terres actuellement improductives et réduit le délai entre les cycles de riziculture en Indonésie. La population indonésienne croît à un rythme de 2 % par an et le gouvernement du pays tente d’atteindre l’autarcie dans la production de riz afin de la nourrir. Les responsables politiques espèrent y parvenir en rendant cultivables des terres qui ne le sont pas actuellement (comme les zones intertidales du Kalimantan) et en augmentant chaque année le nombre de récoltes.

Planter le rizLe paraquat accroît la quantité de terres cultivables

Il y a actuellement 1 million d’hectares de rizières intertidales, principalement dans le Kalimantan, mais le potentiel avoisine les 10 millions d’hectares. Environ 60 % de cette région sont influencés par les marées. Des inondations se produisent lorsque la marée haute forme une barrière pour les fleuves qui tentent de rejoindre la mer et qui submergent alors les terres d’eau douce mais quelque peu saumâtre. Une bonne partie de cette région présente une couche sous-jacente de pyrite et si le riz peut être cultivé sur ces terres, il y a néanmoins un risque d’érosion du sol. La préparation manuelle des rizières est non seulement fastidieuse mais constitue également une cause majeure d’érosion du sol. Le développement de systèmes de semis direct a permis de réduire cette érosion au minimum. Le paraquat est un élément clé du système de la riziculture intertidale parce que c’est le seul herbicide permettant un désherbage rapide, même si les terres sont inondées deux fois par jour. Le paraquat agit rapidement et permet de préparer les terres dans les délais. Il résiste à la pluie dans les 30 minutes, ce qui permet de l’appliquer entre les marées. La prolifération des mauvaises herbes est généralement très importante dans les marais maritimes et seules de petites surfaces (0,5 hectare) peuvent être cultivées avec un travail exclusivement manuel. Toutefois, avec l’apparition du système basé sur le paraquat, une même famille peut gérer jusqu’à 1,5 - 2 hectares de terres. Voici les avantages durables apportés par ce système basé sur le paraquat:
  • l’érosion du sol est réduite au minimum, ce qui permet de cultiver du riz sur ces terres difficiles pendant de longues années;
  • les familles de riziculteurs peuvent cultiver plus de terres, maximalisant ainsi leur production et leurs revenus;
  • la qualité de vie des familles de riziculteurs dans les zones intertidales est nettement améliorée par la réduction des tâches ardues et par l’augmentation du revenu disponible.
Tide levels greatly affect the area of productive land

Paraquat – Augmentation de la quantité de terres cultivables

L’agriculture reste le secteur économique dominant en Indonésie et la sécurité alimentaire est une priorité majeure. Il subsiste un potentiel considérable pour accroître la production de riz, ce qui est un objectif clé du gouvernement pour la prochaine décennie. Dans les zones irriguées, il est courant de faire au moins deux récoltes de riz transplanté par an, en s’aidant des méthodes de culture traditionnelles. Dans quelques zones, où l’irrigation est appropriée toute l’année, il est également possible d’avoir une troisième récolte de riz. Mais dans la plupart des zones, le manque d’eau limite la culture à une maigre récolte de maïs ou de soja. Toutefois, on pense aujourd’hui qu’il est possible d’avoir trois récoltes de riz dans toutes les zones, si la troisième procède d’un semis direct et non d’une transplantation. À l’aide de cette technique, la rizière peut être ensemencée plus tôt et aura une saison de développement plus longue pour donner une bonne récolte. Le paraquat est un élément clé de ce système. Son action rapide autorise une rotation rapide des cultures. Pour que la culture de semis direct soit une réussite, il est essentiel qu’il y ait un délai minimum entre la récolte et le nouvel ensemencement. Les semis de riz résistent mal à la concurrence des mauvaises herbes. C’est pourquoi le paraquat joue un rôle important dans la préparation d’un sol sans labour ou presque. Sous l’action du paraquat, les mauvaises herbes sont rapidement liquidées, ce qui permet une préparation et un ensemencement dans les temps, et les semis peuvent se développer librement sans la concurrence des mauvaises herbes. Voici les avantages durables apportés par ce système basé sur le paraquat:
  • les rares ressources en eau ne sont pas gaspillées mais pleinement utilisées pour la production agricole;
  • la production de riz augmente pour aider à nourrir une population en rapide croissance;
  • les revenus des agriculteurs et donc leur qualité de vie s'améliorent.