Costa Rica : bananes et biodiversité

Le paraquat permet aux cultivateurs de bananes du Costa Rica de mettre en place une gestion efficace de la végétation tout en réduisant l’érosion du sol et en ne nuisant pas à la biodiversité de la banane plantain. Une biodiversité composée de poissons, amphibiens (têtards, grenouilles, crapauds), reptiles (lézards) et oiseaux. La production bananière est très performante dans les régions tropicales humides où la température optimale de croissance est constante toute l’année. Toutefois, les tropiques sont également connus pour leurs abondantes précipitations quotidiennes. Afin d’éviter que les cultures soient noyées, l’eau excédentaire est évacuée par le biais d’un réseau complexe de canaux de drainage. Ces conditions favorisent la prolifération de nuisibles, de maladies et de mauvaises herbes, qui doivent être éliminés ou gérés par l’utilisation assez importante de produits agrochimiques. Toutefois, les digues et canaux des systèmes de drainage des bananeraies permettent une certaine diversité de la faune. Les digues sont souvent semées de graminées vivaces et plantées d’arbres à faible croissance et d’arbustes pour faire écran contre toute dérive accidentelle du brouillard de pulvérisation et réduire l’érosion pendant les périodes de fortes pluies. Cet habitat accroît la biodiversité et attire des poissons, des amphibiens (têtards, grenouilles, crapauds), des reptiles (lézards) et des oiseaux. Le paraquat sert à gérer la végétation dans les bananeraies, vu qu’il préserve l’intégrité du sol en n’affectant pas les racines des plantes vivaces et en réduisant l’érosion du sol. Le produit est rapidement adsorbé par la terre et ne contamine pas l’eau de drainage. De plus, une étude récente* a confirmé que l’utilisation à long terme du paraquat et d’autres produits chimiques n’a aucune incidence sur la biodiversité des bananeraies. Voici les avantages durables de ce système basé sur le paraquat:
  • il est possible de faire coexister une biodiversité considérable avec l’utilisation à long terme de produits agrochimiques (dont le paraquat) dans les bananeraies;
  • le paraquat peut être utilisé pour la gestion des mauvaises herbes sans nuire aux processus bénéfiques (décomposition des déchets verts et respiration du sol);
  • l’utilisation de paraquat soutient les objectifs de gestion qui visent à réduire l’érosion du sol et à préserver la qualité de l’eau.
Les avantages capitaux du paraquat pour les bananeraies sont les suivants: a) l’action du produit se fait par contact uniquement, ce qui permet à la végétation vivace

Définition

Se dit de plantes qui réapparaissent année après année (vivaces ou pérennes). Certaines se dessèchent en hiver mais leurs racines restent vivantes et elles réapparaissent au printemps, certaines ne disparaissent pas et poursuivent leur croissance la saison suivante.

Documents de références et ressources en ligne

L’International Weed Science Society représente des associations du monde entier. Les associations régionales sont indiquées.
éliminée de se régénérer et de préserver ainsi l’intégrité du sol,
b) le fait que le produit devienne inactif au contact du sol implique qu’il n’affecte pas les micro-organismes et processus du sol et qu’il ne pénètre pas dans le sol pour contaminer les canaux de drainage,
c) le fait que le produit ne soit pas systémique implique qu’il n’endommage pas les pseudo-troncs des bananiers en cas de pulvérisation accidentelle.
*Cette étude résulte d'une collaboration entre Zeneca (aujourd’hui Syngenta), EARTH (Escuela de Agricultura de la Region Tropical Humeda), Del Monte et Dole et visait à analyser la biodiversité des bananeraies commerciales et de celles à faibles intrants. Au cours des cinq années qui ont précédé l’étude, les six plantations commerciales ont toutes reçu jusqu’à soixante applications de fongicides ou de nématicides, le paraquat étant utilisé régulièrement. En revanche, l’utilisation de produits chimiques a été fortement réduite dans les bananeraies à faibles intrants.